Orge

Écrit par les experts Ooreka

Orge en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Orge

  • Nom(s) latin(s)

    Hordeum vulgare

  • Famille

    Poacées

  • Type(s) de plante

    Plante ornementale ▶ Herbes et graminées

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant Caduc
  • Forme

    Buissonnant
    Élancé ou colonnaire
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,30 à 1 m
  • Largeur à maturité

    5 à 20 cm

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Moyenne
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé Sol frais
  • Densité

    240 pieds/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Prairie Massif ou bordure Plantation isolée Rocaille Potager Talus
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Une légende raconte que la création du malt s'est faite par hasard lors de l'inondation d'une récolte d'orge au temps de l'Égypte ancienne. Les grains inondés par la pluie ont germé, la mixture a fermenté sous l'action du soleil, le malt était né !

L'orge, de son vrai nom Hordeum, est une graminée à paille annuelle à croissance rapide, qui atteint une hauteur à maturité comprise entre 40 et 120 cm. Le système racinaire fasciculé de cette herbe descend jusqu'à 1,80/2 m de profondeur ce qui en fait une céréale solidement ancrée, résistante à la sécheresse estivale et dans une moindre mesure, à la verse.

Il existe deux grands groupes d'orge :

  • l'orge de printemps, dont le seuil de tolérance est de -8 °C, sensible au gel dur, son cycle végétatif est plus court, elle se sème en février, mars, voire avril ;
  • l'orge d'hiver, résistant au froid jusqu'à -15 °C, se sème fin septembre, début octobre, afin d'être bien installée pour l'hiver. Son cycle est plus long.

Parmi ces deux groupes, on trouve des orges dont l'épi porte deux rangs de grains et qu'on appelle la paumelle ; une orge dont l'épi porte quatre rangs, et une autre à six rangs de grains : l'escourgeon. Les orges à 4 et 6 rangs de grains sont groupés ensemble.

Céréale caractérisée par son chaume noueux pourvu de feuilles engainantes planes, larges, auriculées, rudes, dont chaque tige porte un épi long de 6 à 10 cm un peu comprimé, penché à la fin. Tous les épillets sont fertiles, sessiles, aristés, imbriqués sur 2 , 4 ou 6 rangs. Les épillets ne renferment qu'une seule fleur développée et hermaphrodite à 3 étamines. Les glumes linéaires, atténuées en arête dépassent les fleurs. Les glumelles longues de 10 à 20 cm presque égales ont des arêtes dressées.

L'orge est une parfaite céréale à utiliser en rotation de votre carré de blé, maïs, luzerne… Au moment de son enfouissage, elle rend au sol une partie de l'azote qu'elle a stocké lors de sa croissance.

Les fruits de l'orge font également de jolis bouquets secs. C'est une plante facile à associer au jardin dans un massif avec des vivaces, en bordures ou même en rocaille. Elle accompagne très bien les fleurs champêtres.

Vous pouvez également en cultiver quelques pots pour le plaisir de voir s'agiter au vent ses épis dorés, ou encore pour consommer les germes frais excellents pour la santé, qui accompagnent très bien les salades.

Espèces d'orges

Il existe une quarantaine d'espèces naturelles d'orge, une vingtaine d'hybrides recensés et utilisés, bien que la recherche continue de travailler sur la sélection variétale pour affiner les nouveautés afin de les rendre plus résistantes au froid, aux maladies, à la verse tout en permettant un rendement optimal et de qualité supérieure.

Tous les hybrides sont réservés à l'agriculture intensive.

Orge carrée (Hordeum vulgare)

 Orge carrée (Hordeum vulgare)
  • Caractéristiques : D'une hauteur de 0,50 à 1 m, les tiges robustes sont dressées, les feuilles planes et larges. Épillets sur 4 rangs.
  • Culture : C'est une orge d'hiver, cultivée dans toute la France et en Corse.
  • Qualités : Robustesse. Production de qualité. Résistante au froid et aux maladies. Très utilisée en animalerie comme « herbe à chat ».

(Orge bulbeuse (Hordeum bulbosum)

 (Orge bulbeuse (Hordeum bulbosum)
  • Caractéristiques : Hauteur comprise entre 0,50 et 1 m, gazonnante à souche renflée en bulbe. Épillets sur 4 rangs.
  • Culture : Orge de printemps cultivée comme vivace dans tout le Sud méditerranéen.
  • Qualités : Robustesse. Faible production, mais de très bonne qualité. Utilisée en production bio.

Orge à crinière (Hordeum jubatum)

 Orge à crinière (Hordeum jubatum)
  • Caractéristiques : D'une hauteur de 60 cm à croissance cespiteuse, feuilles rubanées vert clair. Épis à longue et brillante barbe. Épillets sur 4 rangs.
  • Culture : Orge de printemps et d'hiver, ce qui en permet l'usage dans tout le pays.
  • Qualités : Rustique. Épis très décoratifs lorsqu'ils restent sur la plante. Utilisée en bouquets.

Orge naine (Hordeum depressum)

Orge naine ( Hordeum depressum )
  • Caractéristiques : 50 cm de hauteur, dressée, feuilles fines vert clair velues. Épillets sur 2 rangs.
  • Culture : Orge de printemps.
  • Qualités : Tolérance à la sécheresse. Hauteur réduite donc moins sujette à la verse.

Orge sauvage (Hordeum spontaneum)

 Orge sauvage (Hordeum spontaneum)
  • Caractéristiques : Très proche de H. vulgare, feuilles un peu plus fines, tiges plus longues, mais cassantes. Épillets sur 2 rangs.
  • Culture : C'est une orge d'hiver, cultivée dans toute la France et en Corse.
  • Qualités : Plus productive que H. vulgare, mais à grains plus petits. À l'état sauvage, les épillets sont sur 2 rangs, mais en culture soignée ils sont à 4 voire 6 rangs.

Orge de bord de mer, orge maritime (Hordeum marinum)

 Orge de bord de mer, orge maritime (Hordeum marinum)
  • Caractéristiques : 40 cm de haut à port touffu, feuilles vert clair, épis court (6 cm). Épillets sur 2 rangs, parfois 3 mais seul le rang central est fertile dans ce cas-là.
  • Culture : Espèce poussant proche du littoral, de la Manche à la Méditerranée. Se comporte comme orge de printemps dans le sud, orge d'hiver dans le nord.
  • Qualités : Excellente tolérance aux milieux maritimes et sols salés.

Semis de l'orge

Semis de l'orge

Cliff/CC BY 2.0/Flickr

L'orge ne se multiplie que par semis, très simple à réaliser, en place, sans avoir à la repiquer ni la retravailler après germination.

Où la semer ?

L'orge peut se semer en pots pour le plaisir des yeux ou pour en consommer rapidement les pousses fraîches, mais la plupart du temps en pleine terre.

Vous devez semer en plein soleil, dans un sol riche, mais pauvre en matière organique. Le pH doit être supérieur à 6, la texture du sol peut-être argileuse si elle reste souple. Un sol très amendé en humus n'est pas conseillé.

Bon à savoir : un sol riche, mais pauvre en matière organique est un sol nourrissant, riche en macro et micro éléments non issus de décomposition (ou alors déjà totalement décomposés). Tout ce qui est organique frais augmente la verse sur les cultures céréalières.

Quand semer l'orge ?

Semez une orge de printemps en février, mars ou avril si l'hiver est rude, une orge d'hiver de mi-septembre à fin octobre.

En pot, vous pouvez semer toute l'année.

Comment la semer en pleine terre ?

En pleine terre, la population visée est de 240 pieds/m². Un semis de 350 grains/m² doit être réalisé pour atteindre la population recherchée.

Si le sol est pauvre, vous pouvez le fertiliser. Utilisez ce dosage : azote (N) 17, phosphore (P) 8, potasse (K) 8, 1 kg d'engrais par m².

  • Avant de réaliser le semis d'orge, il convient de préparer la terre. Bêchez la parcelle pour aérer et décompacter le sol. Pendant cette étape, il est préférable d'enlever les mauvaises herbes en prenant soin d'ôter les racines. À l'aide d'un croc ou d'un râteau, cassez les grosses mottes de terre pour obtenir un lit homogène.
  • Dans un sillon profond de 2 à 3 cm, les graines sont déposées tous les 2,5 cm. Chaque sillon est espacé de 12,5 cm.
  • Après avoir recouvert les semences, la terre est tassée à l'aide du dos du râteau tout en gardant un léger creux le long du sillon semé.
  • Arrosez copieusement sans ruissellement. La germination est très rapide.

Comment semer l'orge en pot ?

  • Utilisez un mélange 1/3 sable, 1/3 terre franche et 1/3 terreau.
  • Drainez le fond du pot avec des graviers, semez un épar tapis de graines ou un poquet central à peine recouvert.

Pour une consommation des germes, avec ou sans en consommer la graine, cultivez en pot et coupez les pousses fraîches lorsqu'elles mesurent entre 7 et 10 cm. Cela peut se faire toute l'année dans votre cuisine par exemple, si elle est lumineuse.

Idées d'association

Coquelicot

Associez l'orge au coquelicot pour un effet bucolique.

Mauve

Cette fleur sauvage sera une compagne idéale en massif ou bordure, et même au potager !

Pâquerette

Cette fleur des champs est très facile à cultiver.

Pissenlit

Associez l'orge au pissenlit pour donner à un talus un air champêtre par exemple.

Culture et entretien de l'orge

Culture et entretien de l'orge

Matt Lavin/CC BY-SA 2.0/Flickr

Avec l'arrivée du printemps et la reprise de la végétation, il est important de contrôler par un désherbage régulier le développement des plantes adventices.

Les arrosages doivent être raisonnables au début, une légère humidité constante suffit. Plus la plante se développe, plus elle demande d'eau. Suivez régulièrement le sol de vos lignes plantées afin de réagir si besoin. Un manque d'eau est nuisible à la production. À maturation des épis, les apports sont pratiquement stoppés.

En fin d'hiver, quand l'orge forme des touffettes herbacées, sarclez le sol pour butter et encourager vos plants à taler (émettre plusieurs tiges). À partir de cet instant, la croissance devient plus active. Les tiges se redressent et prennent une position tendant vers le haut. C'est à ce moment qu'il est bon de fertiliser avec un engrais en granulés dosé comme suit : N17, P8, K8. L'orge n'est pas très gourmande en phosphore et potasse, ce qui explique la plus faible teneur de ces 2 éléments. 1 kg au mètre carré est une bonne moyenne. Cette phase se termine à l'épiaison, théoriquement fin mai, juin-juillet.

Dès que les épis blondissent, surveillez les oiseaux. Il est prudent d'acheter un petit filet (2 m × 2 m pour un carré d'un mètre) à l'avance, car s'ils se jettent sur votre beau blé, le pillage peut être éclair. Tendez ce filet sur 4 piquets et attachez-le sur une ficelle faisant le tour de la culture pour éviter que les oiseaux ne se faufilent dessous.

Les grains atteignent leur pleine maturité de juin à août suivant l'espèce. Lorsque la tige sèche et que l'épi se courbe vers le bas, c'est le moment de la moisson. Quand tiges et épis ont bien jauni, prélevez régulièrement quelques grains pour contrôle : votre orge est mûre lorsque l'ongle peine à pénétrer dans le grain.

Maladies, nuisibles et parasites

Maladies

Parmi les possibles maladies, il est important de citer :

  • la fusariose, qui entraîne des manques à la levée, la fonte de semis, un peuplement épar et un tallage réduit ;
  • le charbon de l'orge : la maladie entraîne des pertes de rendement et une dépréciation qualitative de la récolte. Elle se traduit par un noircissement des épis, des masses noires pulvérulentes ;
  • la rouille et l'oïdium.

Il existe des mesures prophylactiques contre la fusariose et le charbon : pratiquez des semis tardifs en automne ou précoces au printemps, pour décaler le stade de floraison. Utilisez des semences saines. Contre rouille et oïdium, évitez l'eau stagnante sur les feuilles, privilégiez une bonne aération sans vent (qui dissémine les spores de ces champignons).

Insectes et gastéropodes

Il existe pléthore d'insectes attaquant cette céréale en cours de culture. Entre autres : la mouche mineuse, la tordeuse, le puceron, mais le principal prédateur est la cicadelle (Psammotettix alienus).

Les symptômes de la présence de cicadelles sont généralement observés à la reprise de végétation, souvent le long des lignes de semis, sous forme de jaunissement des feuilles, de nanisme. Le traitement doit être fait dès que des captures hebdomadaires de l'insecte sont réalisées. Seule une intervention par pulvérisation est possible, commencez par utiliser une huile de Neem si votre plantation est éparse au jardin ou de l'ordre du mètre carré. Au-delà, seule la chimie peut vous venir en aide.

À surveiller comme tout semis, limaces et escargots sont toujours très friands de jeunes pousses tendres et délicieuses.

Récolte

Quand et comment récolter ?

L'orge atteint sa maturité entre juin et août selon l'espèce. Les grains sont mûrs quand votre ongle peine à les pénétrer.

Par beau temps sec, récoltez à la faucille bien aiguisée ou à la cisaille, coupez à 10 cm du sol. Il est également possible d'arracher les plants.

La conservation de l'orge

Tout grain stocké est susceptible de subir une dégradation de ses qualités alimentaires et sanitaires.

Pour enlever toutes les traces d'humidité et achever la dessiccation des graines, il faut les laisser sécher à l'air libre et au soleil pendant deux jours à une semaine suivant le temps et le mûrissement. Attention si vous les laissez sécher à l'extérieur, les rosées matinales peuvent enrayer tout le processus.

L'orge sèche doit être placée dans un contenant hermétique à l'abri des insectes, rongeurs et de l'humidité. Entreposée dans un endroit frais et sec comme un garde-manger, elle se conserve un an.

L'orge cuite se conserve entre 3 et 5 jours au réfrigérateur et jusqu'à un mois au congélateur.

Multiplication de l'orge

Multiplication de l'orge

gbohne/CC BY-SA 2.0/Wikimedia

Le semis est le seul mode possible de multiplication de l'orge, il est décrit au chapitre « Semis de l'orge ».

En milieu climatique tempéré, une orge d'hiver se sème fin septembre, début octobre et se récolte de juin à juillet. Une orge de printemps se sème de février à mars, voire en avril, et se récolte de juillet à août.

Conseils écologiques

La paille a de nombreuses utilisations, comme biomasse pour le carburant, mais surtout pour les couvertures en chaume et comme paillis dans le jardin. Après votre récolte, conservez cette paille au sec pour un usage futur.

Cette paille est très utilisée comme litière pour animaux.

Les pollinisateurs apprécient leurs fleurs, évitez les pulvérisations à ce moment de croissance.

Propriétés et usages

L'orge entière contient les trois parties du grain, soit le son, l'endosperme et le germe. De ce fait, elle est plus riche en fibres, en vitamines, en minéraux que les grains raffinés. Seule la glume (l'enveloppe extérieure) est polie ou enlevée. On la désigne également comme de l'orge mondé, de l'orge à grains nus ou de l'orge déglumé.

Le plus souvent, on trouve l'orge mondé. C'est la forme la plus nourrissante, car la moins raffinée. L'orge perlé a été poli. Il est débarrassé de l'enveloppe de son. La teneur en éléments de l'orge mondé pour 100 g est la suivante : 2,3 g de protéines, 28 g de glucides, 0,4 g de matière grasse, 6 g de fibres, 63,3 % d'eau. Elle est très riche en fer, zinc, magnésium, potassium, cuivre, phosphore, niacine, folacine, vitamine B6.

Les flocons d'orge sont faits à partir d'orge entière. Elle est cuite à l'étuvée, laminée puis séchée, comme on le fait avec les flocons d'avoine.

La farine d'orge peut être fabriquée à partir d'orge entière ou d'orge perlé. De couleur légèrement dorée, elle a un subtil goût de noisette.

Aujourd'hui, seulement un tiers de la production mondiale d'orge est destinée à la consommation humaine et sert principalement pour le malt de la bière et du whisky. Le reste est majoritairement utilisé comme fourrage.

Cependant, elle sert d'accompagnement à des viandes, poissons ou légumes. Sa texture un peu caoutchouteuse est parfaite pour servir de base à une salade composée. Ses bienfaits sont nombreux, elle est fortifiante, régénératrice, bénéfique pour le système respiratoire, et anti-diarrhéique.

En tisane, elle est utilisée pour soulager la toux.

Un peu d'histoire…

L’Union européenne est la première productrice mondiale d'orge devant la Russie, le Canada, les États-Unis et l'Australie. L'Allemagne est le pays producteur par excellence.

Avec 1,5 million d'hectares et 10 millions de tonnes produites chaque année, la France se classe au deuxième rang des pays européens les plus producteurs.

Le mot orge est féminin, sauf lorsqu'on parle d'orge « mondé » ou d'orge « perlé » où il est masculin.

Plante décrite et dénommée par Carl von Linné dans Species Plantarum en 1753.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides