Caféier

Écrit par les experts Ooreka

Caféier en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Caféier d'Arabie

  • Nom(s) latin(s)

    Coffea arabica

  • Famille

    Rubiacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste ▶ Arbuste fruitier

    Plante comestible ▶ Arbuste fruitier | Petits fruits

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Conique ou pyramidal
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    2 à 5 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen , à vaporiser
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Lente
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Terre de bruyère Humus
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
    Mi-ombre
  • Utilisation intérieure

    Salon/Cuisine Chambre Véranda Serre chaude
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Le caféier d'Arabie (Coffea arabica) appartient à la famille des Rubiacées. Appelé aussi « caféier commun », il est originaire d'Afrique orientale, principalement du nord de l'Éthiopie. Importé dans de nombreux pays pour la production des graines de café, il est aujourd'hui largement cultivé dans les régions tropicales du globe.

Les grains de café du caféier d'Arabie servent à réaliser le café arabica. Les deux principaux producteurs de café arabica sont le Brésil et la Colombie qui réalisent à eux deux 55 % de la production mondiale. Le café arabica est plus savoureux que le robusta mais aussi plus difficile à produire, c'est pourquoi il est plus cher.

Coffea arabica est un arbuste au feuillage persistant qui peut atteindre 9 m de haut dans son milieu naturel. Ses feuilles brillantes sont ovales, légèrement gaufrées sur le dessus et d'un beau vert franc. Il fleurit l'été et donne naissance à de nombreuses petites fleurs blanches en forme d'étoiles. Très parfumées et groupées de 3 à 15 à l'aisselle des feuilles, leur odeur agréable rappelle celle du jasmin. Les rameaux fleuris sont superbes.

Les fleurs se transforment ensuite lentement en petits fruits ronds et brillants très ornementaux appelés drupes (cerises). Les fleurs se fanent en quelques heures mais les fruits, eux, mettent plusieurs mois à mûrir, passant successivement du vert au jaune, puis du rouge au grenat. Chacun des fruits contient deux graines de café de forme ovale.

Sous nos latitudes, on cultive le caféier en intérieur car il réclame une température de 18 à 21 °C toute l'année (et pas moins de 13 °C). Cultivez-le idéalement sous serre ou dans une véranda bien lumineuse. Vous pouvez aussi l'installer dans la maison s'il n'y a pas trop de variations de température. Il lui faut toute l'année de la lumière, de la chaleur et de l'humidité, c'est un arbre des tropiques !

Bon à savoir : la première fructification intervient en général au bout de 4 ans.

Espèces et variétés de caféiers

Il n'existe pas de variété du caféier d'Arabie, seule l'espèce type est cultivée.

Coffea arabica

Coffea arabica
  • Nom commun : Caféier d'Arabie ou caféier commun
  • Description : Feuilles d'un beau vert franc. Floraison blanche en forme d'étoile. Drupes grenat à maturité.
  • Usages : À cultiver de préférence en serre ou véranda. Utilisé pour produire le café arabica.

Semis et plantation du caféier

Semis et plantation du caféier

Tatters/CC BY-SA 2.0/Flickr

Où l'installer ?

Le caféier aime la chaleur, l'humidité, et ne supporte pas le froid. C'est pourquoi on le cultive en intérieur.

Plantez votre caféier en pot ou en bac. Cultivez-le dans une serre ou dans une pièce bien lumineuse (une véranda ou à côté d'une fenêtre bien exposée). Il a besoin de beaucoup de lumière, mais pas de soleil direct, c'est un arbuste qui, dans son milieu naturel, pousse à l'ombre d'arbres plus grands.

Maintenez-le toute l'année à une température constante de 18 à 20 °C (minimum 13 °C). Cette température correspond globalement aux températures d'une maison d'habitation.

Conseil : si vous tenez vraiment à installer votre caféier à l'extérieur, vous pouvez le faire en été quand il fait chaud, en plaçant le pot dans un endroit ombragé, lumineux, chaud et abrité des vents (qui lui font perdre ses feuilles). Il faudra le sortir progressivement pour qu'il s'acclimate et ne subisse pas des changements violents de température. Veillez également à ce qu'il ne manque pas d'humidité. Enfin, sachez qu'il fleurira plus difficilement qu'en intérieur à une température constante.

Quand planter ou semer le caféier ?

Plantez le caféier au printemps, la lumière et la chaleur qui reviennent lui permettront de pousser.

Semez les graines de caféier au printemps, en période de reprise végétative.

Comment le planter ?

Le caféier a besoin d'un bac profond. Un grand volume de terre lui apportera l'humidité dont il a besoin. Sélectionnez un grand pot d'au moins 60 cm de profondeur sur 60 cm de largeur. Si le pot n'est pas pourvu de trous, percez-en pour assurer l'évacuation d'eau.

Installez une bonne couche de billes d'argile, de graviers ou de briques cassées pour assurer le drainage. Recouvrez-la d'un film géotextile (ou feutre de jardin). Ce n'est pas obligatoire mais cela évite que la terre mouillée glisse au fond du pot et bouche les trous d'évacuation.

Remplissez le pot avec du bon terreau horticole, riche en substrat. Le caféier aime les sols neutres à acides, mais surtout pas calcaires. Le caféier peut également être cultivé en terre de bruyère. Ajoutez un peu de compost au fond du pot, pour lui apporter des oligoéléments nécessaires à sa croissance.

Installez votre caféier et complétez le remplissage du pot avec le terreau. Arrosez.

Comment le semer ?

Les graines de caféier ont une capacité germinative limitée (seulement quelques semaines). Semez-les rapidement après récolte, quand elles sont les plus fraîches possible. Plus elles sont fraîches plus elles germeront facilement. En attendant de les semer, conservez-les à une température de 25°C.

Semez les graines dans une serre chaude entre 25 et 28°C, ou dans un bac sous plastique dans une pièce chaude. La veille, arrosez la terre pour semer sur sol humide (mais non mouillé).

Semez-les dans une terre meuble et fine, un mélange sablonneux est idéal. Recouvrez-les d'un peu de terre fine. Maintenez-les à une température comprise entre 25 et 28°C. Les jeunes plants germent environ en 2 mois.

Repiquez-les quand ils atteignent 40 cm de hauteur.

Bon à savoir : cela va sans dire, mais ne semez pas des graines de café torréfiées, ça ne marcherait pas !

Culture et entretien du caféier

Culture et entretien du caféier

Scot Nelson/CC BY 2.0/Flickr

Arrosage et humidité

Le caféier a besoin d'humidité.

Au printemps, arrosez-le régulièrement, dès mars-avril, en période de reprise végétative.

En été, arrosez tous les 3-4 jours. Le terreau doit être maintenu frais mais sans excès d'eau. Ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe (risque de pourriture des racines).

Attention aux atmosphères trop sèches qui font noircir les pointes des feuilles. Pulvérisez régulièrement son feuillage, surtout l'été, avec de l'eau à température ambiante et non calcaire (sinon il peut développer des taches brunes sur les feuilles).

En septembre, la chaleur diminue, réduisez les arrosages.

En hiver, un arrosage par semaine suffit généralement.

Conseil : placez le pot sur un lit de galets ou de gravillons maintenus humides, cela apporte de l'humidité constante au caféier.

Lumière

Le caféier réclame beaucoup de lumière mais pas de soleil direct. Si vous ne le cultivez pas en serre ou sous une véranda, installez-le près d'une fenêtre bien lumineuse.

L'été, déplacez le pot si besoin, pour qu'il ne reçoive pas le soleil. L'hiver, placez le pot dans un endroit bien lumineux ; à cette saison, le caféier peut éventuellement être placé au soleil direct qui est moins puissant.

Température

Il est important d'insister sur la température. Le caféier est un arbre tropical, dans son milieu naturel il est au chaud toute l'année. Maintenez-le à une température comprise entre 18 et 20°C toute l'année. Plus vous éviterez les variations de température, plus celle-ci sera constante, plus vous aurez la chance d'assister à une belle floraison.

Cultivé dans une maison, il y aura parfois des changements de température mais ne lui imposez pas moins de 13°C, sinon il risque de perdre ses feuilles.

Attention : le caféier n'aime pas les courants d'air.

Engrais

Le caféier réclame un substrat riche et est sensible aux carences en oligo-éléments. De mars à août, faites un apport d'engrais tous les 15 jours pour favoriser la floraison. Il apprécie les engrais pour rosiers et géraniums. Utilisez un engrais liquide bio de préférence.

Rempotage

Rempotez-le au printemps, tous les ans ou tous les deux ans. Les années où vous ne le rempotez pas, renouvelez la terre de surface du pot sur quelques centimètres (surfaçage).

Taille du caféier

Quand tailler ?

Cultivé en intérieur, le caféier peut atteindre 4-5 m de hauteur mais on l'étête (ou le pince) à la hauteur voulue (généralement 1,50 m) pour qu'il s'étoffe et ne devienne pas trop grand. Le pincement stoppe sa progression verticale, solidifie le tronc et favorise la ramification. Il prendra un aspect plus compact, développera plus de branches et produira plus de fleurs.

Étêtez-le à la fin du printemps.

Attention : ne pincez pas un caféier en cours de reprise, les ramifications auraient du mal à se développer.

Comment tailler ?

Pincez le tronc après le 3e ou 4e bourgeon. Des branches secondaires vont naître, étêtez-les à leur tour pour multiplier les branches.

Maladies, nuisibles et parasites

Le caféier peut être sujet à de nombreuses maladies et attaques de parasites.

Il peut être atteint de chlorose, ce qui fait jaunir les feuilles. Ce n'est pas vraiment une maladie mais plutôt un déséquilibre nutritionnel. En traitement, faites des apports réguliers de fertilisant comportant des oligo-éléments.

Il peut être touché par la rouille orangée, maladie des feuilles sur lesquelles se développent des pustules colorées (ici orangées). En prévention, nourrissez bien votre caféier pour qu'il soit résistant.

S'il attrape l'anthracnose, maladie qui touche les baies (due à un champignon), pulvérisez sur le feuillage une solution cuivrée ou un anti-maladie des rosiers et arbustes. En prévention, là encore veillez à ce qu'il ne manque pas de nourriture (oligoéléments).

Il peut également être attaqué par de nombreux parasites comme les cochenilles, les pucerons ou les araignées rouges.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La première fructification intervient en général au bout de 4 ans. Après leur apparition, les fruits mettent 6 à 12 mois à mûrir. Le caféier peut également fleurir plusieurs fois dans l'année. Il n'y a donc pas de saison spécifique pour récolter les cerises et le caféier peut porter à la fois des fleurs, des fruits non mûrs et d'autres arrivés à maturité. Il peut-être difficile (voire rare) d'amener des fruits à maturité en cultivant un caféier sous nos latitudes, mais si cela arrive, quel bonheur !

Récoltez les cerises quand elles sont bien rouges. À l'intérieur de chaque fruit se trouvent deux graines de café. Il arrive que le fruit ne contienne qu'une graine de café, on l'appelle alors « caracoli ».

Si vous souhaitez faire un café maison, torréfiez vous-même vos graines à la poêle et invitez vos amis à goûter votre production. Profitez-en pour leur expliquer les 9 bonnes raisons de boire un café !

La conservation des graines de caféier

Conservez les graines de café au sec, dans votre cuisine, dans un contenant hermétique.

Si vous conservez les graines pour les semer, gardez-les à 25°C et semez-les rapidement quand elles sont bien fraîches (au maximum sous 2 mois).

Multiplication du caféier

Multiplication du caféier

andreasbalzer/CC BY-NC-SA 2.0/Flickr

Quand bouturer ?

Prélevez des boutures sur des rameaux de l'année, entre mi-août et septembre (bouturage demi-aoûté). À cette période, les rameaux prennent une texture plus ligneuse sans être trop durs.

Comment bouturer ?

Placez les boutures à l'étouffée, pour maintenir une grande humidité et favoriser le développement des racines, idéalement sous une cloche en verre. Aérez tous les 2-3 jours pour éviter le pourrissement.

Conseils écologiques

Pour lutter contre la rouille orangée de manière écologique, pulvérisez sur votre caféier une décoction de prêle, de purin de consoude ou une infusion d'ail et d'oignon.

Un peu d'histoire…

Ce sont les Arabes qui les premiers ont utilisé le café. Ils ont commencé à le cultiver au XVe siècle au Yémen, dans la ville portuaire de Mocha (ou Moka). Choisie pour ses conditions climatiques et sa proximité avec la mer permettant l'exportation, c'est d'elle que vient le célèbre nom du café Moka.

La première « maison du café », ou « café » dans le sens où nous l'entendons aujourd'hui, ouvrit ses portes en 1554 à Constantinople (aujourd'hui Istanbul). En Europe, il fallut attendre un siècle plus tard, en 1640, pour déguster à Vienne, en Autriche, un café dans un lieu public. L'attrait pour le café gagna ensuite toute l'Europe puis le nouveau continent. Aujourd'hui, on ne compte plus le nombre de cafés dans le monde tellement cette boisson est devenue populaire.

Origine : le nom du « café » vient de l'arabe « qahwa », qui signifie revigorant !

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides