Obione

Écrit par les experts Ooreka

Obione en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Obione, Obione faux-pourpier, Pourpière, Halimione faux-pourpier, Arroche faux-pourpier

  • Nom(s) latin(s)

    Halimione portulacoides

  • Famille

    Chénopodiacées, Amaranthacées

  • Type(s) de plante

    Arbuste

    Plante comestible ▶ Autres légumes

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Étalé ou tapissant
    Buissonnant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,15 à 1 m
  • Largeur à maturité

    0,50 à 0,60 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Facile
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Faible
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Normale
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Bouturage Marcottage
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Résistante
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Sol caillouteux
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol humide Sol sec
  • Densité

    3 à 4 /m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation extérieure

    Couvre-sol Massif ou bordure Haie Plantation isolée Rocaille
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Halimione portulacoides, communément appelé obione ou obione faux-pourpier, pourpière, halimione (ou arroche) faux-pourpier, appartient à la famille des Chénopodiacées (aujourd'hui regroupées dans la famille des Amaranthacées) qui comporte aussi l'arroche, la blette, l'épinard et la salicorne. Le genre Halimione comporte deux autres espèces décrites dont l'obione pédonculée, Halimione pedunculata. Pour certains botanistes, le genre Halimione n'existe pas. Ils rangent ses espèces dans le genre Atriplex qui comporte plus d'une centaine d'espèces.

L'obione est une plante halophyte, c'est-à-dire adaptée à un milieu fortement concentré en sels. On la rencontre donc fréquemment poussant en colonies, dans les fonds de baies maritimes, les estuaires, les sables, prairies et étangs littoraux, les marais salants, sur les rochers de bords de mer, les chemins bordant les dunes, dans les sansouïres qui sont les zones inondées lors des grandes marées… Elle est présente en Europe tempérée, sur le littoral atlantique et de la Manche, le pourtour méditerranéen, jusqu'à en Europe orientale sur les bords de la mer Noire.

L'obione est un sous-arbrisseau persistant de 20 cm à plus d'un mètre de hauteur pour un étalement d'une soixantaine de centimètres. Il offre un bel effet couvre-sol avec sa végétation très ramifiée et étalée. Son feuillage coriace, épais et charnu décline des teintes gris-vert, cendrées et argentées. L'obione fleurit tout l'été produisant une multitude de petits épis aux fleurettes jaunâtres.

La souche de l'obione faux-pourpier est ligneuse. Elle porte de nombreux rameaux étalés puis dressés. Ses petites feuilles, de 2 à 5 cm de longueur, sont opposées et de forme ovale à elliptique. Une pruine argentée couvre le limbe gris-vert sur les deux faces. Les feuilles croquantes et charnues de l'obione sont comestibles.

La floraison, plutôt insignifiante, commence en juin ou juillet, selon le climat, et dure tout l'été. Les minuscules fleurs jaunâtres sessiles forment des inflorescences denses nommées glomérules, eux-mêmes rassemblés en petits épis composés. Leur couleur jaune vert vire au brun quand elles fanent. La dissémination du pollen est aménochore (par le vent) et hydrochore (par l'eau). Les fleurs sont suivies d'akènes contenant chacun une graine rousse.

L'obione supporte le vent, les embruns, les inondations temporaires, la sécheresse mais aussi le froid, résistant jusqu'à -12 à -15 °C. Il est idéal cultivé en pleine terre dans les jardins de bords de mer. Il peut s'intégrer à la rocaille, aux bordures et aux petites haies brise-vent, en compagnie d'Atriplex halimus, le véritable pourpier de mer, d'Armeria maritima, le gazon d'Espagne, de bruyères, de millepertuis et de fétuques

Espèces d’obione

Obione ou obione faux-pourpier (Halimione portulacoides)

 Obione ou obione faux-pourpier (Halimione portulacoides)
  • Floraison : Épis de fleurettes jaunâtres. De juin à septembre.
  • Végétation : Vivace. H : de 20 cm à plus de 1 m. Végétation très ramifiée et étalée. Petites feuilles, de 2 à 5 cm de longueur, opposées et ovales.
  • Particularités : Très résistante aux intempéries comme à la sécheresse ou au froid (jusqu’à -15 °C).

Obione pédonculée (Halimione pedunculata, syn Obione ou Atriplex pedunculata)

 Obione pédonculée (Halimione pedunculata, syn Obione ou Atriplex pedunculata)
  • Floraison : Fleurettes gris vert en épis courts axillaires et terminaux. De juin à septembre.
  • Végétation : Annuelle. H : 5 à 30 cm. Tiges peu ramifiées. Feuillage tomenteux argenté. Feuilles alternes.
  • Particularités : Rare, en régression sur le littoral français (Manche et atlantique). Plante protégée sur le territoire.

Plantation de l’obione

Plantation de l’obione

Où le planter ?

Plantez-le au soleil. Côté sol, il n'a aucune exigence, supportant le calcaire et la sécheresse. Il se plaît dans les milieux riches en chlorures (sels) mais aussi en nitrates : son milieu naturel étant enrichi par les déjections des oiseaux marins.

Quand planter l'obione faux-pourpier ?

Plantez-le au printemps ou en automne. Réservez la plantation automnale aux régions à hiver doux.

Comment le planter ?

Prévoyez 3 à 4 godets pour garnir un m².

Désherbez et ameublissez le sol en profondeur. Ajoutez une à deux poignées de compost mûr. Défaites légèrement le chignon de racines et installez la motte dans le trou. Comblez, arrosez copieusement et terminez par la pose d'un paillage minéral pour conserver un sol frais et net de mauvaises herbes le temps de la reprise.

Culture et entretien de l’obione

Culture et entretien de l’obione

Matt Lavin/CC BY-SA/Flickr

Arrosez régulièrement le premier été s’il fait sec. Ensuite, l’obione faux-pourpier se contente des précipitations. Inutile de fertiliser.

Taillez seulement si besoin à la fin de la floraison. Nettoyez le feuillage sec ou abîmé en fin d’hiver.

Maladies, nuisibles et parasites

L’obione faux-pourpier est de nature vigoureuse se montrant parfaitement résistante aux maladies et aux parasites.

Récolter l’obione

Récoltez les feuilles sur les parties supérieures des tiges non lignifiées. Ne confondez pas avec l'espèce Halimione pedunculata, plus rare et protégée.

Crues ou blanchies une à deux minutes à l'eau bouillante, les feuilles ajoutent une touche originale et salée à une salade de crudités, mêlées avec d'autres produits de la mer (coques, crevettes, homard, moules, saumon). On peut les conserver comme les câpres, confites dans le vinaigre.

Multiplication de l’obione

Multiplication de l’obione

Matt Lavin/CC BY-SA/Flickr

La multiplication s'effectue en fin d'été par bouturage des rameaux aoûtés ou par marcottage des rameaux inférieurs.

Conseils écologiques

Malgré son air robuste, l’obione ne supporte pas le piétinement des promeneurs de bord de mer. Certaines zones littorales peuvent être interdites d’accès pour cette raison.

Les minuscules poils présents sur les tiges et les feuilles de l’obione faux-pourpier, qui lui donnent cette nuance argentée, participent à la protection contre la sécheresse, la chaleur et le vent mais aussi à éliminer le sel déposé par l’eau de mer et les embruns.

L’obione est une des plantes les plus productives des marais salés : plus d’une trentaine de tonnes par hectare et par an de matière sèche. Sa végétation fait partie du fourrage des ovins des prés salés. On évoque moins souvent son rôle dans la chaîne alimentaire des poissons. En effet, sa décomposition nourrit des petits crustacés, dont les Orchestias qui sont la base, eux-mêmes, de l’alimentation des jeunes bars, notamment en baie de Saint-Brieuc.

Un peu d’histoire…

Le nom générique Halimione vient du latin Halimon (et du grec χαλιμος Halimos) qui désigne le pourpier de mer : Atriplex halimus.

Le nom spécifique portulacoides fait référence à la ressemblance des feuilles de l'obione faux-pourpier avec celles du pourpier comestible de nos potagers : Portulaca oleacera.

En France, l'ancien nom de genre de cette plante était Obione avant qu'il ne soit remplacé par Halimione. On a d'ailleurs conservé obione comme appellation courante.

Autrefois, les cueillettes végétales de bord de mer (obione mais aussi pourpier de mer, blette maritime, chou marin, criste marine, salicorne…) enrichissaient le repas des populations côtières en vitamines et sels minéraux.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides