Tomate

Écrit par les experts Ooreka

Tomate en résumé

Dénomination

  • Nom(s) commun(s)

    Tomate

  • Nom(s) latin(s)

    Lycopersicon esculentum, Solanum esculentum

  • Famille

    Solanacées

  • Type(s) de plante

    Plante comestible ▶ Autres légumes | Aromatiques et condiments

Esthétique

  • Couleur des fleurs

  • Couleur des feuilles

  • Végétation Vivace : Plante qui vit plus de deux ans.
    Annuelle : Plante qui vit moins d'un an.
    Bisannuelle : Plante dont le cycle de vie dure deux années. La première année, la plante se développe ; la seconde année, elle donne fleurs et fruits, puis elle meurt.
    Pour en savoir plus

    Vivace Annuelle
  • Feuillage Persistant : Le feuillage dure toute l'année.
    Semi-persistant ou semi-caduc : La plante conserve une partie de son feuillage toute l'année.
    Caduc : La plante perd ses feuilles à l'automne.
    Pour en savoir plus

    Persistant
  • Forme

    Buissonnant
    Grimpant
    Palissable
  • Hauteur à maturité La hauteur à maturité est la hauteur à laquelle la plante s'élève naturellement quand elle bénéficie des conditions les plus favorables.
    La plante pourra prendre du temps pour atteindre cette hauteur, en fonction de la vitesse de sa croissance.
    La plante pourra aussi ne jamais atteindre sa hauteur à maturité, si elle est taillée régulièrement, ou si elle n'est pas cultivée dans les conditions optimales pour sa croissance.
    Pour en savoir plus

    0,45 à 5 m
  • Largeur à maturité

    0,60 à 2 m

Jardinage

  • Entretien Facile : La plante ne nécessite pas de soin particulier, ou des soins très simples.
    Modéré : La plante nécessite des soins réguliers ou un peu de pratique en jardinage.
    Difficile : La plante nécessite des soins importants et un savoir-faire en jardinage.
    Pour en savoir plus

    Modéré
  • Besoin en eau Le besoin en eau de la plante peut être assuré par la pluie, l'humidité naturelle du sol ou l'arrosage. Pour évaluer l'arrosage nécessaire, il faut aussi prendre en compte la température ambiante, à cause de l'évaporation, et de la capacité du sol à retenir l'eau.
    Faible : Pour une plante d'intérieur, arroser tous les mois. Pour une plante d'extérieur, elle supporte bien la sécheresse.
    Moyen : Pour une plante d'intérieur, arroser toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Pour une plante d'extérieur, elle aura besoin d'apports d'eau avant que le sol sèche.
    Important : Pour une plante d'intérieur, arroser plusieurs fois par semaine. Pour une plante d'extérieur, il lui faut des apports d'eau abondants et réguliers.
    Pour en savoir plus

    Moyen
  • Croissance Lente : La plante atteint sa maturité en plusieurs décennies.
    Normale : La plante atteint sa maturité en quelques années.
    Rapide : La plante atteint sa maturité en quelques mois.
    Pour en savoir plus

    Rapide
  • Multiplication La multiplication consiste à créer une nouvelle plante soi-même.
    Semis : La plante se reproduit par la plantation de graines.
    Pour en savoir plus
    Division : Une partie de la racine (rhizome, tubercule) sert à créer de nouvelles pousses.
    Pour en savoir plus
    Bouturage : Une branche est plantée en terre, où elle produit de nouvelles racines.
    Pour en savoir plus
    Marcottage : La branche n'est pas coupée de la plante mais elle est en partie enfouie dans la terre, où elle développe ses propres racines.
    Pour en savoir plus
    Greffe : Un fragment de plante est implanté sur une autre plante.
    Pour en savoir plus
    Impossible : Il n'est pas possible, pour un particulier, de multiplier sa plante. S'il en veut une autre, il lui faut l'acheter auprès d'un professionnel.

    Semis Bouturage Greffe
  • Résistance au froid Résistante (rustique) : Plante résistante au gel.
    À protéger (semi-rustique) : Plante qui supporte la fraîcheur mais qui nécessite une protection contre le gel.
    À rentrer (fragile) : Plante qui craint le froid et qui doit être abritée pendant la saison froide.
    Pour en savoir plus

    Fragile
  • Type de sol Sol argileux : Terre lourde et collante quand elle est humide, qui durcit et craquelle en séchant.
    Sol calcaire : Terre claire et crayeuse, sèche l'été et boueuse l'hiver.
    Sol sableux : Terre légère, facile à travailler et qui retient mal l'eau.
    Sol caillouteux : Sol chargé de cailloux et pauvre en matières organiques.
    Humifère : Noire et facile à travailler, elle ressemble à la terre en forêt.
    Terre de bruyère : Sol acide (pH 4 à 5), sableux et riche en humus.
    Terreau : C'est facile, cette terre s'achète en magasin !
    Pour en savoir plus

    Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus Terreau
  • PH du sol Le pH mesure l'acidité du sol.
    Sol alcalin : Le pH est supérieur à 7. Il s'agit principalement des sols calcaires.
    Sol neutre : Le pH est compris entre 6,5 et 7,2. La plupart des plantes y poussent correctement.
    Sol acide : Le pH est inférieur à 7. Il s'agit principalement des terres de bruyère.
    Pour en savoir plus

    Sol alcalin Sol neutre Sol acide
  • Humidité du sol L'humidité du sol ne dépend pas de la pluie, mais de la manière dont le sol conserve l'eau ou non.
    Sol drainé : Sol frais mais où l'eau ne stagne pas.
    Sol humide : Sol où de l'eau stagne.
    Sol sec : Sol qui ne retient pas l'eau.
    Sol frais : Sol qui reste constamment humide (mais pas trempé). Pour en savoir plus

    Sol drainé
  • Anti-insectes Certaines plantes ont des vertus répulsives contre des nuisibles ou, au contraire, protègent d'autres plantes en attirant les nuisibles.
    Anti-moustiques : À planter près de vos lieux de vie (terrasse, pergola, table ou jeux de jardin…) pour écarter les moustiques.
    Anti-pucerons : À planter près de vos fleurs fragiles pour les protéger.
    Anti-mouches, anti-limaces et anti-doryphores : À planter à proximité de votre potager pour le protéger. (Les plantes anti-mouches servent à lutter contre des mouches spécifiques qui attaquent les légumes.)

    Mouches
  • Densité

    1 pied/m²

Emplacement

  • Exposition Soleil : La plante doit avoir du soleil direct toute la journée. En intérieur, c’est directement (moins d’1 m) devant une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Mi-ombre : La plante doit avoir du soleil une partie de la journée seulement. En intérieur, c’est devant une fenêtre à l’est ou plus éloignée d’une fenêtre orientée sud ou ouest.
    Ombre : La plante doit être à l'ombre d'autres plantes. En intérieur, c’est le cas des pièces en hiver, des fenêtres au nord ou en partie occultées et quand la plante est loin de la fenêtre (+ de 2 m).
    Pour en savoir plus

    Soleil
  • Utilisation intérieure

    Serre froide
  • Utilisation extérieure

    Balcon ou terrasse Plantation isolée Potager
  • Plantation Pleine terre : La plante peut être plantée directement dans la terre.
    Bac, pot ou jardinière : La plante peut être plantée dans un bac. (Le volume du bac doit être adapté à la taille de la plante.)
    Pour en savoir plus

    Pleine terre Bac, pot ou jardinière
  • Climat

Plantation

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Floraison

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Récolte

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

Taille

JANVIER FÉVRIER MARS
AVRIL MAI JUIN
JUILLET AOÛT SEPT.
OCT. NOV. DÉC.

La tomate, comme une grande majorité des légumes consommés actuellement en Europe (pommes de terre, haricots, poivrons, courges, maïs) vient d'Amérique Centrale et du continent sud-américain (Pérou, Colombie, Équateur, nord du Chili). Faisant partie de la famille des Solanacées comme la belladone et la mandragore, une réputation de toxicité lui colle à la peau pendant les trois siècles qui suivent sa découverte par les conquistadors. La tomate est ainsi utilisée comme plante ornementale pour garnir des pergolas jusqu'au XIXe siècle. Il faut dire que les Espagnols rapportent une tomate dont le fruit n'est pas plus gros qu'une cerise. Les Aztèques du Mexique la consomment pourtant depuis fort longtemps et elle fait l'objet d'une culture très développée chez les Incas du Pérou. Aujourd'hui, elle occupe un tiers des terres consacrées à la production légumière et se cultive sous toutes les latitudes grâce à la culture sous abri.

Le nom scientifique Lycopersicon esculentum reste admis même si les recherches génétiques ont montré que la plante rentrait dans le genre Solanum. Il existe 4 à 9 espèces de Lycopersicon selon les classifications car certaines sont passées dans le genre Solanum comme l'espèce pimpinellifolium appelée encore « tomate-groseille ». Celle-ci a servi à introduire de nouveaux gènes dans les tomates-cerises ainsi que divers gènes de résistance aux maladies et d'amélioration de la qualité du fruit (moins d'acidité, teneur plus élevée en vitamines et minéraux). Le croisement avec Solanum chmielewskii a permis d'augmenter le taux de sucre pour la production de concentré de tomates.

La tomate, Lycopersicon esculentum est une vivace à vie brève conduite en annuelle sous nos climats même en culture sous serre. Il s'agit d'une plante ramifiée à tiges vertes sarmenteuses pouvant atteindre 5 à 7 m de long. Les feuilles composées vert clair portent 5 à 7 folioles dentées et sont fortement aromatiques. Elles sont d'ailleurs utilisées pour éloigner des parasites sur d'autres légumes.

Des bouquets de fleurs jaunes paraissent le long des tiges toutes les 3 feuilles, indéfiniment jusqu'à ce que les conditions climatiques cessent d'être favorables. Il s'agit d'un mode de croissance indéterminée caractéristique du type. C'est en 1914 qu'apparaît en Floride une nouvelle forme de tomates à croissance dite « déterminée » suite à une mutation. La plante produit ainsi 4-5 bouquets de fleurs puis la croissance de la tige s'arrête par la formation d'un bouquet floral. Les fruits mûrissent alors de façon quasi simultanée ce qui facilite la production industrielle. Ce type de croissance donne une forme en buisson qui prend beaucoup moins de place au potager et n'a quasiment pas besoin d'être tuteurée, pouvant courir sur le sol.

Bien que les fleurs s'autopollinisent, elles ont besoin d'un agent pollinisateur comme le bourdon pour faire tomber le pollen sur le stigmate. Les fruits sont d'une diversité incroyable. Une pulpe charnue acide ou suave et très parfumée entoure les pépins. Ces baies offrent des formes très variables : rondes, elliptiques, plates, côtelées, en forme de cœur, de poire, de piment ou de… téton de Vénus ! Elles présentent presque toutes les couleurs allant du rouge au blanc crème en passant pas l'orange, le jaune, le noir, le rose, le violet, le vert avec parfois des zébrures. Leur poids varie de 10 g à 2 kg. En dehors de l'aspect physique, la saveur, la teneur en jus, la consistance du fruit sont d'une grande diversité et déterminent la meilleure façon de consommer chaque variété : en salade, en apéritif, en sauce, farcies… Ainsi 'l'Olivette' fait de merveilleuses sauces alors que la tomate 'Montfavet' se consomme plutôt en salade. Choisissez des tomates côtelées comme la 'Cœur de Bœuf' pour les barbecues ou la ratatouille car sa chair tient bien à la cuisson.

Son nom latin Lycopersicon signifie « pêche du loup » et témoigne bien de la méfiance qu'exerçait ce fruit sur les esprits lors de son introduction. Cependant, esculentum signifie « comestible ». Le mot tomate dérive de « tomalt » dans le langage Nahualt des Aztèques bien qu'il désignât en réalité le fruit de la tomatille (Physalis philadelphica). La tomate a porté les noms de « pomme d'or » ou « pomme d'amour » jusqu'en 1835.

Espèces et variétés de tomate

Depuis quelques années déjà, les variétés anciennes de tomates sont remises à l’honneur comme la 'Noire de Crimée' ou la 'Rose de Berne'. Les tomates rondes, très fermes et souvent dénuées de saveur sont boudées au profit de tomates aux couleurs rares comme le jaune, le rose ou le noir, présentant des formes plus excentriques comme la cœur de bœuf, les tomates à côtes ou les petites tomates poires… Les tomates-cerises sont traitées dans une autre fiche.

On distingue les tomates à port déterminé (ne nécessite ni taille ni support) et indéterminé ainsi que :

  • les tomates précoces, mûres au bout de 55 à 70 jours après la plantation ;
  • les semi-hâtives ou de mi-saison entre 70 et 85 jours ;
  • et les tardives au-delà de 85 jours.

Les tomates greffées offrent normalement une production plus régulière et des plants plus vigoureux et robustes.

Tomates rouges

'Montfavet' F1

Tomates rouges 'Montfavet' F1
  • Fruits : Fruits ronds et très fermes, rouges.
  • Végétation : Précoce. Croissance indéterminée. Bon rendement et résistance.
  • Qualités, utilisations : Farcies, salades, coulis.

'Marmande'

Tomates rouges 'Marmande'
  • Fruits : Beaux fruits côtelés légèrement aplatis de 180 à 250 g, chair parfumée et fruitée.
  • Végétation : Précoce. Croissance semi-déterminée. Rustique. Résiste au verticillium.
  • Qualités, utilisations : Salades, farcies.

'Aurora'

'Aurora'
  • Fruits : Petits fruits de 60-90 g rouge vif, ronds. Excellent goût acide.
  • Végétation : Précoce. Croissance indéterminée. Adaptée aux saisons courtes.
  • Qualités, utilisations : Originaire de Sibérie.

'Russe Rouge'

Tomates rouges 'Russe Rouge'
  • Fruits : Très gros fruits rouges côtelés de plus de 400 g, très parfumés et savoureux.
  • Végétation : Mi-saison. Croissance indéterminée.
  • Qualités, utilisations : Salades, farcies.

'Cœur de Bœuf'

Tomates rouges 'Cœur de Bœuf'
  • Fruits : Très gros fruits en forme de cœur de 250 g environ, rouge et de forme lisse. Chair pleine et très savoureuse à haute teneur en sucre.
  • Végétation : Semi-précoce, cette variété se cultive en plein air ou sous abri.
  • Qualités, utilisations : Idéale en jus, gaspacho ou farcies, salades.

'Beefsteak'

Tomates rouges 'Beefsteak'
  • Fruits : Gros fruits de 200 à 700 g, côtelés, très charnu et fondant rappelant un steak.
  • Végétation : Tardive.
  • Qualités, utilisations : Farcies, cuites, coulis…

'Andine Cornue' (syn. 'Des Andes')

Tomates rouges 'Andine Cornue' (syn. 'Des Andes')
  • Fruits : Fruits rouges en forme de piments, de 80 à 150 g. Chair ferme, peu juteuse, sans acidité et très parfumée.
  • Végétation : De mi-saison 65-80 j. Port indéterminé. Sensible à la nécrose apicale.
  • Qualités, utilisations : Farcies, salades, coulis.

'Belle Lorraine' ou Previa F1®

'Belle Lorraine' ou Previa F1®
  • Fruits : Tomate-grappe. Fruits ronds de 140 g, charnu et parfumé.
  • Végétation : Très précoce. Port indéterminé. Fort rendement. Tolérante au mildiou et à divers parasites.
  • Qualités, utilisations : Salades.

'Maestria' F1

Tomates rouges 'Maestria' F1
  • Fruits : Fruits rouges et charnus de 150 g.
  • Végétation : Précoce. Très vigoureuse. Très bonne tolérance au mildiou.
  • Qualités, utilisations : Salades, farcies ou cuites.

'Philona' F1

Tomates rouges 'Philona' F1
  • Fruits : Fruits rouges de 110 g, sucrés très aromatiques.
  • Végétation : Précoce. Croissance indéterminée.
  • Qualités, utilisations : Salades.

'Saint-Pierre'

Tomates rouges 'Saint-Pierre'
  • Fruits : Gros fruits rouge charnus ronds et lisses, de 100-120 g. Chair ferme et savoureuse.
  • Végétation : Variété de mi-saison, produit jusqu’en automne. Croissance indéterminée. Résiste aux craquelures.
  • Qualités, utilisations : Farcies, salades, coulis.

'Roma VF'

Tomates rouges 'Roma VF'
  • Fruits : Tomates-grappes. Fruits rouges allongés de 60-70 g.
  • Végétation : Tardive. Croissance déterminée. Vigoureuse et productive. Résistante à Verticilium, Fusarium et tolérante au mildiou.
  • Qualités, utilisations : Conserves, concentré de tomates, soupes, jus. Très utilisée dans l’industrie alimentaire.

'Cobra' F1

Tomates rouges 'Cobra' F1
  • Fruits : Fruits ronds très fermes et résistants à l’éclatement, de bonne saveur.
  • Végétation : Précoce. Croissance indéterminée. Plante trapue et rustique, à fort rendement.
  • Qualités, utilisations : Salades.

'Premio'

Tomates rouges 'Premio'
  • Fruits : Tomate-grappe. Fruits ronds, fermes, de bonne tenue, rouge vif.
  • Végétation : Précoce. Croissance indéterminée. Très résistante aux maladies.
  • Qualités, utilisations : Salades.

Autres coloris

'Ananas'

Autres coloris 'Ananas'
  • Fruits : Gros fruits de 250 à 400 g jusqu’à 1 kg, à chair ferme très parfumée avec très peu de graines, ressemblant à une tranche d’ananas avec ses couleurs jaune rayée de rouge.
  • Végétation : Variété tardive 80-100 j. Croissance indéterminée. Bon rendement. Demande de la chaleur.
  • Qualités, utilisations : Salades.

'Green Zebra'

Autres coloris 'Green Zebra'
  • Fruits : Fruits de 80 à 120 g à peau jaune zébrée de vert, chair vert émeraude, juteuse, dense et légèrement acidulée.
  • Végétation : Variété de mi-saison. Croissance déterminée.
  • Qualités, utilisations : Excellente en salade, confite ou en conserve.

'Rose de Berne'

Autres coloris 'Rose de Berne'
  • Fruits : Gros fruits roses de 120 à 180 g d’excellente saveur, juteux haute teneur en sucre.
  • Végétation : Variété de mi-saison 78 j. Croissance indéterminée. Très bonne productivité. Tendance à se fendiller à maturité.
  • Qualités, utilisations : Salades.

'Noire de Crimée'

Autres coloris 'Noire de Crimée'
  • Fruits : Fruits de 140 g pouvant atteindre 800 g, vert foncé et rouge. Chair dense, juteuse, fondante et sucrée avec peu de graines.
  • Végétation : Variété de mi-saison 65-80 j. Croissance indéterminée. Elle résiste bien à la sécheresse, un peu sensible à l’éclatement.
  • Qualités, utilisations : Salades, farcies.

'Cœur de Bœuf Rose'

 'Cœur de Bœuf Rose'
  • Fruits : Fruits en forme de cœur, côtelés sur le dessus et roses, de 300 g à 1 kg. Peu juteux, saveur douce.
  • Végétation : Tardive. Très productive.
  • Qualités, utilisations : Coulis.

'La Carotina'

'La Carotina'
  • Fruits : Fruits orange, ronds légèrement aplatis, de 200-250 g, juteux, fruités très parfumés.
  • Végétation : De mi-saison. Résistante aux maladies.
  • Qualités, utilisations : Salades, cuites.

'Purple Calabash'

Autres coloris 'Purple Calabash'
  • Fruits : Fruits côtelés pourpres de 100 à 180 g à chair dense, douce et très parfumée.
  • Végétation : Tardive. Productive.
  • Qualités, utilisations : Salades, jus.

'Banana Legs'

Autres coloris 'Banana Legs'
  • Fruits : Fruits jaunes parfois zébrés allongés de 10-12 cm de long, pesant 45 à 75 g. Saveur assez ordinaire.
  • Végétation : De mi-saison 70-75 j. Port déterminé.
  • Qualités, utilisations : Originale par sa forme pour décorer les plats.

'Grosse Blanche' (syn. 'Great White', 'White Beefsteak')

Autres coloris 'Grosse Blanche' (syn. 'Great White', 'White Beefsteak')
  • Fruits : Très gros fruits de 300 g à 1 kg, blanc crème. Saveur fruitée rappelant la goyave de type chair de bœuf.
  • Végétation : De mi-saison 65-80 j. Productive.
  • Qualités, utilisations : Cuisson, coulis, sauce.

Semis et plantation de tomate

Semis et plantation de tomate

Où la planter ?

Choisissez un endroit très ensoleillé, abrité des courants d'air. Les tomates ont besoin d'un sol riche bien ameubli en profondeur et assez frais. Les racines sont capables de descendre jusqu'à 1 m de profondeur. Dans les terres lourdes, à réserver plutôt aux variétés tardives, enfouissez lors du labour d'automne du fumier à raison de 4 kg/m² (ou 100 à 150 g/m² de fumier déshydraté) associé à 100 g/m² d'engrais de fond phospho-potassique. Dans les terres légères, préparez la terre au début du printemps.

Pour la culture en pot, choisissez un terreau pour légumes, enrichi en fumure organique.

Plants à croissance indéterminée : si vous choisissez de ne pas tailler les gourmands, prévoyez un espacement de 1 à 1,50 m entre chaque plant et entre les rangs. Vous pouvez aussi faire grimper les tiges sur une pergola ou palisser les plants sur un fil de fer placé à 50 et 80 cm de hauteur. Plantez des piquets tous les 3-4 m puis tendez les fils. Liez les tiges au fur et à mesure de leur croissance avec du raphia.

Si vous choisissez de tailler ou si les variétés sont à croissance déterminée, espacez les pieds d'au moins 60 cm et les rangs de 80 cm. Dans un potager en carré de 1,20 × 1,20 m, plantez 1 à 2 pieds au milieu ou côté nord et ajoutez des cultures de moindre développement (salades, radis, basilic, persil, aubergine…) ou simplement des capucines et Tagetes (œillet d'Inde) près du bord.

Quand et comment semer la tomate ?

Les tomates doivent être semées tôt, dès les mois de février-mars, dans un endroit chauffé afin d'avancer la végétation. Comptez environ 2 mois entre le semis et la plantation. Il faut patienter 5 à 6 mois entre le semis et la première récolte.

  • Semez dans des caissettes de polystyrène ou des plaques que vous placez dans une pièce bien éclairée entre 16 et 20 °C.
  • Quelques jours après la germination, placez vos cultures de tomates en serre froide (hors gel) car les écarts importants de température entre le jour et la nuit permettent de les endurcir et diminuent le stress de plantation.
  • Repiquez les plantules en godet de 8-10 cm au stade 3-4 feuilles, puis attendez la fin des gelées pour mettre les plants en pleine à moins de les cultiver sous serre.

Quand et comment planter la tomate ?

À l'extérieur, dès que les gelées ne sont plus à craindre en avril ou mai selon les régions.

  • Enfoncez le plant de tomate de 20-25 cm de haut jusqu'à la première feuille de manière à ce que de nouvelles racines apparaissent à la base des tiges. Vous pouvez ajouter une poignée d'ortie au fond du trou pour favoriser la reprise.
  • Plantez des tuteurs de 1,20 m en bambou ou en fer spiralé, assez rapidement après la plantation afin ne pas endommager les racines.
  • Si vous choisissez de ne pas tailler, une solution astucieuse consiste à fabriquer des cages avec du treillage à béton par exemple : les mailles de 15 × 15 cm permettent de passer la main. Formez un cylindre de 45 à 75 cm de diamètre et de 90 à 150 cm de haut pour chaque plant. Plus besoin de lier ou de tailler !

Culture et entretien de la tomate

Culture et entretien de la tomate

Maintenez un sol frais tout au long de la culture.

Si le sol a bien été enrichi à la plantation, il n’est pas nécessaire de fertiliser en cours de culture. Cependant un apport d’engrais liquide pour tomates, tous les 15 jours, est bienvenu pour les plants qui poussent en pot.

Les variétés à port indéterminé nécessitent un l’ébourgeonnage (voir taille). Les variétés au port déterminé ou semi-déterminé comme 'Marmande' et les variétés naines (tomates cerises, poires…) n’ont pas besoin d’être freinées par ces ébourgeonnages.

À la fin de l’été, ces plantes d’origines tropicales sont sensibles aux premières gelées blanches. S’il se forme encore de petits fruits, inutile de les conserver, accélérez plutôt la maturation des tomates sur le point de se colorer. Pour cela, supprimez les feuilles qui occultent les rayons du soleil et pincez le sommet des tiges afin de dévier le maximum de sève vers les fruits.

Taille de la tomate

La taille de la tomate est sujette à controverse. Il a été constaté qu'au nord de la Loire, l'absence de taille diminue la sensibilité des plants face aux attaques de mildiou même si cela ne dispense pas d'appliquer les traitements antifongiques.

D'autre part, le feuillage protège les tomates des brûlures du soleil, il augmente la photosynthèse et le rendement en fruits. Si vous voulez augmenter la taille des tomates, il est préférable de ne laisser qu'un ou deux fruits par bouquet plutôt que de limiter le nombre de tiges. Cependant la taille a pour effet d'avancer la maturité des tomates. Mais il est vrai que si vous laissez tous les gourmands, il faut prévoir un espace suffisant autour des plants. À vous de tester les 2 techniques pour vous forger une idée !

Les variétés à port indéterminé sont très vigoureuses car la croissance et la production de fleurs ne s'arrêtent pas tant que le climat le permet. Malheureusement, on a tendance à planter trop serré, il est alors utile de limiter le plant à 2-3 tiges partant de la base du plant puis d'ôter les gourmands au fur et à mesure de leur apparition. Toujours est-il que ce ne sont pas les feuilles qu'il faut ôter (sauf en cas de maladies ou en fin de saison) comme on le voit souvent mais les nouvelles pousses (ramifications) qui paraissent au creux de chaque feuille.

Les variétés à croissance déterminée ont un port buissonnant ou rampant qui ne nécessite pas de taille. Au contraire, le peu de feuilles produites invite à en laisser le maximum.

Quand tailler ?

Tout au long de la saison estivale, dès que des ramifications paraissent à l'aisselle des feuilles, et mesurent 2-3 cm.

En zone de moyenne montagne (entre 700 et 800 m d'altitude), laissez d'abord buissonner la plante afin qu'elle s'implante profondément dans le sol puis sélectionnez 2-3 tiges que vous ébourgeonnerez.

Comment tailler ?

En opérant d'un coup sec, les gourmands se détachent sans difficulté. Les bouquets de fleurs se forment également sur la tige mais ne sont pas accompagnés d'une feuille, le risque de confusion est faible.

Maladies, nuisibles et parasites

Il est bon d'associer la tomate avec des plants de basilic ou de persil ainsi qu'avec des œillets d'Inde pour limiter les nématodes. Il est déconseillé d'associer la tomate aux haricots, aux pois, pommes de terre, choux rouges et fenouil pour éviter la transmission de virus.

La nécrose apicale est un phénomène assez fréquent de noircissement de l'extrémité du fruit. Il est dû à une carence en calcium souvent provoqué par un arrosage irrégulier. Il suffit donc de veiller au maintien d'un sol frais et de pailler.

Le mildiou est une maladie fréquente lorsque les étés sont pluvieux. Elle se manifeste par des plages de brunissement huileux des tiges et des feuilles et des fruits bosselés marron. Traitez à base de cuivre (bouillie bordelaise, oxychlorure de cuivre…) ou dès l'apparition des symptômes, coupez et brûlez les parties atteintes. Confectionnez des purins en préventif à base de tanaisie, prêle, capucine ou bardane.

Diverses maladies virales comme la Mosaïque du tabac, la maladie bronzée de la tomate, le virus de la feuille jaune en cuillère affectent la tomate, transmises par des insectes piqueurs suceurs comme le puceron, le thrips ou l'aleurode. Seules des variétés résistances notamment chez les hybrides F1 permettent de les éviter car les viroses ne sont pas curables. La lutte avec un insecticide contre les vecteurs de ces virus n'est pas non plus souhaitable pour la santé des consommateurs.

Fusariose, cladosporiose, verticilliose, pseudomonas, oïdium sont des maladies provoquées par des champignons qui ont aussi fait l'objet de recherche pour l'obtention de variétés tolérantes.

Récolte

Quand et comment récolter ?

La fermeté et l'intensité de la couleur varient selon la variété de tomate. Les Espagnols la consomment légèrement verte et ferme en salade. Le parfum de la tomate est un critère important pour évaluer ses qualités gustatives. Avec la variété de coloris que l'on trouve aujourd'hui, la fermeté du fruit et la douceur de la chair sont des indicateurs de maturité plus fiables que la couleur elle-même. Une tomate cueillie à maturité développe une saveur bien plus forte qu'une tomate « verte ». Mais avec l'habitude, la coloration de la peau devient un bon indicateur.

  • Cueillez les tomates en maintenant le fruit dans la paume de la main et en effectuant une légère torsion de la main.
  • Pour récolter les tomates-grappes dont le bouquet mûrit de façon synchrone, munissez-vous d'un sécateur.

Note : le succès des tomates-grappes dans la grande distribution vient du parfum que le pédoncule dégage faisant croire à une tomate plus savoureuse.

La conservation de la tomate

Conservez-la à température ambiante pour sauvegarder sa saveur. Le stockage au réfrigérateur réduit en effet son goût mais il permet son maintien une dizaine de jours.

À l'automne, les fruits encore verts peuvent mûrir de la façon suivante : coupez les tiges effeuillées et pendez-les au plafond d'une pièce sombre, à l'envers.

Multiplication de la tomate

Multiplication de la tomate

Les tomates se multiplient par semis ou bouturage.

Semis

Chez la plupart des variétés de tomates, la fleur s'autoféconde signifiant que les hybridations sont rares. C'est pourquoi il est avantageux de recueillir vous-même les semences de tomates sur vos variétés préférées, excepté chez les hybrides F1 qui donnent une descendance très hétérogène.

Les graines de tomates peuvent être extraites lorsque vous dégustez des tomates mûres. Pour permettre aux graines de germer, la suppression de la gélatine qui enveloppe les graines est indispensable. Dans la nature, le fruit en pourrissant fermente ce qui permet de détruire cette enveloppe autour des graines. Pour réaliser vous-même ce processus :

  • Coupez une tomate mûre par le milieu et faites l'extraction des pépins avec du jus à l'aide de la pointe d'un couteau.
  • Versez le tout dans un bocal en ajoutant un peu d'eau.
  • Patientez quelques jours jusqu'à ce qu'une moisissure blanche se soit développée en surface. Si vous attendez trop, les graines vont se mettre à germer dans le jus.
  • Déposez les graines dans une passoire à mailles fines et passez-les sous l'eau courante afin de les débarrasser de toutes les impuretés.
  • Faites les sécher sur un torchon ou de la gaze en séparant les graines afin de bien les ventiler. Éviter de les faire sécher au soleil ou dans un four.

La durée germinative des semences de tomates est d'environ 4 ans mais semblerait se prolonger jusqu'à une dizaine d'années.

Bouturage

Il est très facile de multiplier le nombre de vos plants en repiquant des gourmands lorsqu'ils atteignent 15 cm de long. Ce bouturage est utile en début de saison car il vous permet d'étaler votre période de plantation et donc de récolte.

Conseils écologiques

La tomate, par son odeur forte, repousse de nombreux parasites. Près des carottes, elle éloigne la mouche de la carotte tandis que l'odeur forte de la carotte repousse les pucerons des tomates. Elle repousse également la teigne du poireau qui s'attaque quelquefois à l'ail tandis que ce dernier protège la tomate de la rouille et des araignées rouges. Les radis, navets, choux souvent victimes des altises, ces petits coléoptères noirs qui percent leurs feuilles sont aussi protégés par la tomate.

Par ailleurs, le basilic et la tomate s'entendent à merveille favorisant leur développement mutuel et une parfaite santé. Le persil bénéficie également de la présence des tomates pour sa germination.

L'œillet d'Inde provoque un effet répulsif sur les pucerons et les mouches blanches qui sévissent sur les tomates. Plantez un plant d'œillets sur le rang entre chaque pied de tomate ou bien semez des graines sur un rang parallèle. À noter que l'œillet d'Inde permet aussi de lutter efficacement contre les nématodes du sol.

Un peu d’histoire…

La tomate, consommée par les Aztèques au Mexique, a fait l'objet d'une large domestication par les Incas avant d'être rapportée en Europe. L'agriculture des peuples incas fut parmi les plus prodigieuses au monde comptant plus de 70 espèces alimentaires majeures produites entre 0 et 4 000 m d'altitude, sur une étendue de 4 000 km² !

L'introduction de la tomate dans le vieux monde se serait faite à Séville en 1528 dans les caravelles de Cortez. Sa culture aurait été initiée dans les monastères puis la plante aurait gagné l'Italie par le royaume de Naples qui appartenait à l'Espagne. En 1555, elle est évoquée sous le nom de « pomme d'or » par le botaniste italien Pietro Andrea Mattioli qui ajoute qu'elle se consomme frite comme l'aubergine. Malgré cela, en 1581 elle demeure décrite par le botaniste flamand Mathias Obel de la façon suivante « Ses fruits sont mangés comme les melons par quelques Italiens, mais leur odeur forte et nauséabonde nous signale suffisamment combien il est dangereux d'en consommer. »

Le fameux agronome français Olivier de Serres mentionne la tomate en 1600 comme utile « pour couvrir cabinets et tonnelles, grimpans gaiement par-dessus » tout en ajoutant qu'elle n'est pas bonne à manger mais plaisante à manier, flairer et utile en médecine (Théâtre d'agriculture et mesnage des champs, 1600). On lui reconnaît le pouvoir d'éloigner les moustiques et les fourmis grâce à son odeur. Le grainetier Vilmorin fait paraître la tomate comme plante potagère seulement à partir de 1778, l'ouvrage Le bon jardinier en 1885 alors qu'elle est un légume consommé couramment en Italie et en Espagne bien sûr mais aussi en Provence et Languedoc.

C'est grâce à la Révolution française qui entraîne des déplacements de populations du Midi vers la capitale que la tomate se fait connaître des Parisiens et se retrouve sur les tables de restaurants fameux comme les « Frères provençaux » ouvert en 1786. La tomate farcie devient un mets raffiné de l'époque napoléonienne mais il faut encore attendre les années 1850 et le développement de l'agriculture dans le sud de la France associé à l'accroissement du réseau ferroviaire, la découverte de la pasteurisation pour assister au véritable essor de la tomate en France.

Les États-Unis mettront encore plus de temps à accepter ce fruit jugé « trop rouge trop fessu pour être honnête » malgré les exhortations du président des États-Unis Thomas Jefferson en 1809. Elle est diffusée plus comme un médicament miracle sous la forme de « tomato pills » que comme un aliment délicieux à consommer frais (annexes de Meurtres à la pomme d'or de Michèle Barrière, 2006).

Vers 1950, les premiers hybrides F1 aux performances accrues concernent deux aliments : la tomate et le chou ! L'accent est mis sur la conservation après récolte, l'aptitude au transport, la résistance aux maladies et le rendement au détriment souvent de la valeur gustative.

La tomate est cultivée sous serre en hors-sol pour une production qui dure sept mois. Heureusement on assiste à un regain d'intérêt pour une alimentation aux saveurs diversifiées et les variétés anciennes sont remises au goût du jour, du moins pour le jardinier amateur. Il existe des centaines de variétés de tomates.

Ces pros peuvent vous aider


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Produits


Liens rapides